Chez Maya

Menu des textes

 

LA PLANCHE À VOILE!
source : Club Positif

 

Cet été je me demandais pourquoi j'ai tellement de plaisir à faire de la planche à voile.

Le vent était irrégulier, les vagues hautes, je filais à toute allure... et j'adorais cela.

Et, brusquement, j'ai eu l'idée de faire la comparaison avec notre vie.

  1. Si on n'apprend pas, on n'a pas de plaisir.
À moins que vous n'aimiez tomber sans cesse, ce qui est passionnant,
c'est de faire des progrès et de rendre les choses difficiles, faciles.

  2. Imaginons que le destin soit le vent.
Vous ne pouvez pas aller contre votre destin, contre le sens des évènements.
Il vous faut UTILISER le destin pour avancer.
Même si le vent vous semble contraire, en utilisant sa force, vous pouvez aller là où vous voulez.

  3. Les échecs (plouf! dans l'eau) sont des occasions de remonter sur la planche
et de recommencer en évitant de refaire la même erreur.

  4. Plus vous êtes tendu et plus vous vous fatiguez.
Plus vous êtes confiant et relaxé, plus c'est facile.
Je peux faire des heures et des heures de planche sans me fatiguer.
C'est pareil dans la vie.
Le stress ne sert à rien d'autre qu'à vous détruire, si vous ne le canalisez pas positivement.

  5. C'est en se sentant UN avec l'eau, le soleil, le vent, l'Univers tout entier
que l'on a les plus exaltantes sensations.

  6. Quand on fait une erreur, il vaut mieux la reconnaître
et lâcher la voile que s'accrocher et boire le bouillon.
Dans la vie, c'est pareil.

  7. S'il y a du soleil et du vent, il ne faut pas se dire :
"Tiens j'irai faire de la planche demain" ou "Toutà l'heure".
Il faut saisir l'occasion et en profiter.
Demain n'existe pas, et le vent peut tomber à tout instant.

     Acceptons les cadeaux qui nous sont faits au moment où il le sont.
La vie est magnifique, pourvu qu'on observe le sens du vent quand il y en a ,
qu'on en profite et qu'on ne cherche pas égoïstement à aller contre lui.








Envoyez cette page à TOUS vos amis via votre logiciel de courriel !

Graphiques de Au fin fond de nulle part