Chez Maya

Menu des textes

  

Adam

En convalescence à la suite de sa deuxième intervention à coeur ouvert
à l'hôpital pour enfants, ma fille de six ans quitta l'unité des soins
intensifs pour l'étage de la pédiatrie. Comme une partie de l'étage
était fermée, Kelly se retrouva dans l'aile réservée aux
enfants atteints de cancer.

Dans la chambre voisine, Adam, un garçon de six ans, se battait
contre la leucémie.  Il passait une partie de chaque mois à l'hôpital
pour recevoir des traitements de chimiothérapie.  Chaque jour,
Adam venait se promener dans la chambre de Kelley, poussant
la perche qui soutenait son soluté.

En dépit de l'inconfort des traitements, Adam était toujours
souriant et enjoué.  Il nous distrayait pend des heures
en nous racontant ses nombreuses histoires. Adam réussissait
toujours à trouver un aspect positif et humoristique à
toute situation difficile.

Un jour en particulier, j'étais très fatiguée et anxieuse
de voir Kelley quitter l'hôpital.  La journée grise et sombre
ne faisait qu'alimenter ma mélancolie.  Pendant que je
regardais le ciel pluvieux par la fenêtre, Adam arriva pour sa
visite quotidienne.  Je lui dis à quel point je trouvais
la journée déprimante.  Avec son sourire immuable,
Adam se tourna vers moi et me répondit d'un ton enjoué :

<Chaque journée est belle pour moi.>

Depuis ce jour-là, je n'ai jamais connu un jour sombre.
Même les jours les plus gris m'apportent un sentiment de joie,
chaque fois que je pense avec reconnaissance aux
sages paroles prononcées par un brave petit garçon de
six ans qui portait le nom d'Adam.

Patti Merritt
 

 

Pour envoyer cette page par émail !

Graphiques de Au fin fond de nulle part