Ah ! qu'il est difficile

Mon mari m'a dit ton auto fais-la chauffer
J'ai emmené la chaufferette, mais où la ploguer
Mon Hector, c'est pas la tête à Papineau
Pis c'est pas non plus un cadeau
Y me demande de faire des choses pas faisables
Pis y me trouve niaiseuse parce que je ne suis pas capable
L'autre jour y me dit, tu monteras le cadran
Ben j'lai monté au grenier, pis y était pas content
Une autre fois y voulait un homme laite(omelette)
J'ai fait venir le gars d'à côté, pour être laite y est laite
Ben y m'dit qu'un homme laite c'était pour souper
Bon Dieu, un cannibale j'ai marié
Un matin y me dit fais partir la télévision
Ben moé j'lai donné au pauvre, comme de raison
"Je voulais dire l'allumer"
Si j'avais mit le feu dedans, la maison aurait brûlé
Dans la tête, quelques bardeaux il y manque c'est certain
Sans ça y serait ben moins sans dessin
Y sacre après moé, pis y m'engueule
Mais j'me défends, j'y dit farme ta gueule.


 

 
 


L'amour à 20 ans

J'ai 20 ans pis j'attend mon amoureux
Si vous verriez comme y a des beaux yeux
Y a ben d'autres choses de beaux itou
Mais c'est à moé, c'est pas à vous
En entrant m'a y donner un gros bec
Pis lui comme d'habitude y va m'pincer une fesse
Après on va aller faire un tour d'auto
Sans ça, mes parents on va avoir sur le dos
Probablement qu'au cinéma on va aller
Comme y fait noir dans ça, on peut toutes se pogner
Regardez moé pas avec cet air là
J'suis certaine que vous avez déjà fait ça
Mais vous voulez pas l'avouer
Parce qu'aujourd'hui vous êtes plus âgés
On va se caresser, pis s'embrasser
Là vous commencez à nous envier
Réveillez-vous bande de croulant
Personne vous empêche d'en faire autant
Pis après dans un motel on va arrêter
Pour finir ce qu'on a commencer
Ensuite à la maison de mes parents je retournerai
Pis ma mère va dire"Y était bon le film, garde-toé les yeux briller".

 

 

Maudit rhume

Un gros rhume j'ai attrapé
Et je suis ben fatigué de moucher et éternuer
Des boîtes de mouchoirs de papier
Je n'arrête pas d'acheter
Les gens autour de moi ne font que se sauver
Car vous savez le rhume ça peut s'attraper
À force de me moucher, tout rouge est rendu mon nez
Je suis pas belle à voir, pour aller travailler
Atchoum! je fais sans arrêter
De la musique, on à pas besoin d'écouter
Je sais c'est pas du classique, n'y du populaire
Mais dans le moment c'est tout ce que je peut faire
Quand mon travail est terminé
Vite chez-nous je vais entrer
Manger un peu mais pas beaucoup
Car la nourriture n'a même pas de goût
Et comme mon amoureux l'a aussi attrapé
Car vous comprendrez, qu'on a continué de s'embrasser
Je ne vous conseillerez pas de venir veiller
Après vous pourriez certainement le regretter
Sur Internet continuez à me parler.
Au moins là vous êtes protégés.
 


 

Retour chez Maya

Retour aux poèmes de Sophie



Site Meter