Par une belle journée
Ceux qui jugent les gens
La violence

Par une belle journée
 

Regardez, dehors et admirez,
Ce beau soleil briller.
Sortez vite, il faut en profiter,
Car à tous les jours, ça ne nous ai pas donnés,
De pouvoir l'air pur, respirer,
Par une si belle journée.
Mais que font les gens maintenant ?
Ils se baladent en auto tout simplement,
Ils sont beaucoup trop pressés,
Pour prendre le temps de marcher.
Et pour se déculpabiliser,
Ils disent que l'air est pollué,
C'est vrai qu'elle n'est pas pure à 100%,
Je vous l'accorde très facilement,
Mais vaut mieux respirer, de l'air un peu pollué,
Que de rester dans vos autos enfermés,
Et faire de l'exercice, c'est bon pour la santé,
La marche en est un, il ne faudrait pas l'oublier !
 

 

Ceux qui jugent les gens

Pourquoi toujours voir que ce qu'il y a de pas bien dans tous les gens ?
Ils doivent certainement avoir quelque chose de bon en dedans,
On ne lit dans les journaux que ce qu'ils font de mal,
Mais qui sommes-nous pour leur faire la morale ?
Des défauts tout le monde en a,
Vous comme moi, n'est ce pas ?
Mais comme ces gens font l'actualité,
On ne voit plus aucune de leurs qualités,
Ce que je déplore dans ces cas,
C'est que ceux que l'on fait souffrir souvent ne le méritent pas,
Pourquoi étaler la vie privée des gens ?
Avez-vous penser le mal qu'ils font à leurs parents ?
Qui eux n'ont rien à se reprocher,
Si ce n'est cette personne, de trop l'aimer.

 


La violence

Je trouve que l'on voit trop souvent,
De la violence à tout moment,
Dans les films ou les programmes de télévision,
Assis tranquille dans notre salon.
Tout ce que l'on peut regarder,
Ce sont des gens qui semblent se détester,
De temps en temps, on nous fait la charité,
D'envoyer une comédie un peu démodée.
Des histoires d'amour on veut écouter,
Car croyez-moi l'amour c'est encore d'actualité.
Je pense aux enfants et adolescents,
Qui de la violence regardent tout le temps,
Pourquoi ne pas leur montrer les belles choses de la vie,
Comme cela ils la trouveraient plus jolie.
C'est vrai que de la violence sur la terre il y en a,
Mais réveillez-vous et regarder car il n'y a pas que ça.
 



 

Retour aux poèmes de Sophie


 

Site Meter

 

Retour chez Maya

 

Graphiques de Au fin fond de nulle part