Le poing G !
À quoi pense les hommes ?
Les problèmes d'une blonde !

Le point G

Hier soir mon mari pis moé, on était couché,

ELLE: J'ai entendu parler du point G à la télé
LUI: C'est quoi, c'point là
ELLE: Ben on aurait plus d'fun en faisant ça
LUI: Ben explique moé ça
LUI : J'comprends rien de ce que tu radotes là
ELLE: Quand on fait l'amour, j'ai un point G
ELLE: Pis si tu y touches, ben du fun j'aurai
LUI: Ou que t'as ça, ce point là
ELLE: C'est en dedans, mais à part ça, j'sais pas
LUI: Tu commences à m'fatiguer avec ton point G
LUI: Pis penses-tu qu'ma passer la nuitte à l'chercher
ELLE: Choque-toi pas, on cherchera pas
ELLE: J'sais même pas si c'est vrai c't'affaire là
ELLE: Le point G on en parle pu
ELLE: Fais-moi l'amour comme avant, mon ti-cul.
 


À quoi pense les hommes ?

Bon me v'là ben arrangée
Les enfants la picotte ont attrapé
Y ont des boutons partout
Jusque sur (ça) itou
Pis là, ça braillent en maudit
Ben ç'a leur pique ces pauvres p'tits
J'veux pas qui se grattent
Y vont rester avec des marques
J'me demande ce que j'ai fait au bon Dieu
Comme si j'avais pas assez de tirer l'diable par la queue
Pis mon sans-cœur de mari
Ben, y est toujours parti
Y'aime pas ça entendre brailler
Ça fait qui va à taverne se soûler
J'va continuer à les soigner
Comme toutes les mères j'va me sacrifier
À v'nir au monde y ont pas demander
C'est mon mari qui m'a pas écouté
Ma pilule 3 fois j'ai oublié
Pis avec moé pareil y a couché
J'y avais dit à mon grand tarlais
Mais lui c'était son fun qui voulait
Comme tous les hommes, y pense rien qu'à ça
Pis quand les p'tits sont malades, y sont pas là.

 

 

Les problèmes d'une blonde.

J'suis blonde pis j'suis ben tannée
De toujours contre nous autres, entendre parler
Parce qu'on est belles pis ben faites
C'est pas une raison pour qu'on se laisse poigner les fesses
Tous les hommes ont l'air de le penser
Parce qu'ils ont tous essayé
Ben j'avoue que quelques-uns, j'ai laissé faire
Mais ça, c'est pas de vos affaires
Arrêtez donc de faire des jokes plates sur nous
Les brunes pis les noires y se font poignées itou
C'est vrai que j'suis pas vite sur la comprenure
Pas une raison de penser que j'ai pas d'allure
J'pourrais peut-être vous en montrer
Sur des choses que vous avez même pas essayer
Ah ! Pis continuez donc à parler
Vous nous faites d'la publicité
Tous les gars veulent nous avoir
Ben j'le sais que c'est juste pour un soir
Mais avec les autres, ils font pareil
C'est eux autres les hommes, qui ont rien entre les oreilles.

 

Retour aux poèmes de Sophie

Retour chez Maya

 



Site Meter

<bgsound src="126.mid" loop= "1 "> </p> </body> </html><NOEMBED><NOEMBED><NOEMBED><NOEMBED><NOEMBED><NOEMBED><NOEMBED><NOEMBED>