Aux gens de tous les pays !
Ceux qui ne veulent pas voir.
Les envieux.

Aux gens de tous les pays

Chaque pays a une manière de parler
Et aussi une façon de s'exprimer
On a tous un accent différent
Nos mets ne sont pas les mêmes souvent
Mais on peut se comprendre facilement
Avec un peu de bonne volonté seulement
Car dans chaque pays il y a du monde heureux
Et d'autres qui sont malheureux
Il y a des gens honnêtes partout
Mais il y a aussi des voyous
On a tous un cœur pour aimer
Certaines gens s'en servent pour détester
De la maladie et de la mortalité
Dans chaque pays vous en trouverez
Il y a aussi des gens qui s'aiment à la folie
Et qui s'aimeront toute leur vie
Alors les différences entre nous
Il n'en a pas beaucoup
On est tous des êtres humains avec défauts et qualités
Il s'agit tout simplement de s'accepter.
 

 

Ceux qui ne veulent pas voir !

Combien de gens voient très bien
Mais ne regardent rien ?
Un enfant à côté d'eux va passer
Il a froid et semble très affamé
Ils font comme s'ils ne l'avaient pas vu
Et poursuivent leur chemin dans la rue
Une femme âgée a beaucoup de sacs à porter
Elle a l'air très fatiguée
Vous croyez qu'ils vont l'aider ?
Mais non, ils sont trop pressés
Si un mendiant leur demande la charité,
Ils ne se retourneront même pas pour le regarder
Pour les enfants malades, la télévision
Va organiser un téléthon
Ces gens toute la journée vont le regarder
Mais pas un sou pour les aider ne vont envoyer
Une catastrophe dans un autre pays est arrivée
Ça non plus ne va pas les déranger
J'aime mieux penser que ces gens ne voient rien
Que de réaliser que de cœur ils n'ont point.

 

Les envieux

Ce qu'ils doivent donc être malheureux
Ceux qu'on appelle les envieux
Ils passent leur vie à envier
Tout ce que les autres vont s'acheter
Ils envient même le bonheur des gens
En se disant qu'ils n'en ont pas autant
À leur travail, ils veulent être les plus haut placés
Pour pouvoir eux-mêmes tout décider
De l'ambition, il en faut dans la vie
Mais pas au point d'en faire une maladie
Car s'ils n'arrêtent pas de se stresser autant
C'est une crise cardiaque qui les attend
Cela vaut-il la peine d'abréger sa vie
Pour avoir plus de choses aujourd'hui ?
Franchement ces gens me font pitié
S'ils pouvaient s'arrêter un peu et regarder
Ce qu'ils ont réussi à gagner avec fierté
C'est tout ce que l'on peut leur souhaiter.

 



 

Retour aux poèmes de Sophie

 


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de e-mails