Amour et ordinateur.

Autrefois, les poètes écrivaient à la plume,
Sur du papier de soie, éclairés par la lune.
Aujourd'hui, c'est à l'aide d'un ordinateur
Qu'ils transforment en données les soupirs de leur cœur.
Si la technologie a changé la façon
Dont, tout autour de la terre, nous nous exprimons,
L'être humain a gardé depuis des millénaires
La même façon d'aimer, les mêmes désirs de plaire.
La nature éternelle jamais ne cessera
De couler dans nos veines, toujours elle survivra.
Et malgré les progrès que connaîtra la science,
Rien, jamais, ne vaudra la volupté des sens. 
Aucune machine au monde ne peut rendre un baiser
Aussi bien, aussi fort qu'une personne aimée.
Car l'amour ne peut venir que par notre cœur 
Et non par le clavier d'un ordinateur.

*

Le Noël d'un homme de 83 ans

Quand on a plus de 80 ans
Notre vie s'en va tranquillement
Ma femme au ciel m'attend
J'irai la rejoindre avant longtemps
Mais je ne me plains pas, je suis privilégié
Car mes enfants et petits-enfants viennent me visiter
Je ne suis pas en excellente santé
Mais il y a des gens plus malades que moi, j'en suis assuré
Pour Noël et le jour de l'An
Je vais aller chez mes enfants
Mais oui... ils m'ont invité
Comme à toutes les autres années
Je penserai certainement à mon jeune temps
Quand ma femme et moi on recevait nos parents
Les chansons, le réveillon, les cadeaux, tout a changé
Mais je trouve les fêtes d'aujourd'hui aussi gaies
Car les Fêtes pour moi, ça représente l'amour
Et dans ma famille il y en a eu et il y en aura toujours.


*

Dans le bon vieux temps

Il y a longtemps.
Très longtemps
Dans le bon vieux temps
Comme disait grand-maman
La vie n'était pas comme aujourd'hui.
Elle disait qu'elle était plus jolie
Qu'avec toute la modernisation de maintenant
Il n'y a plus rien comme avant.
L'air était pur et non polluée,
Qu'elle était bonne à respirer,
Que les fruits et légumes poussaient dans les champs,
Étaient bien meilleur que ceux que l'on mange à présent,
Qu'on s'entraidait entre voisins et amis,
Ce qui est très rare aujourd'hui,
Que la première chose qu'ils apprenaient à leurs enfants
C'était d'être poli avec les gens.
Ce conseil, on doit l'avoir oublié
Car beaucoup de jeunes aujourd'hui sont effrontés.
Qu'on priait Dieu régulièrement
Pas seulement quand on en a besoin comme maintenant.
Grand-maman avait-elle raison?
Je me pose franchement la question

*

Conflit de génération

Les gens plus âgés nous disent tu n'es encore qu'un enfant
Même si on a plus de 20 ans
Ils ne nous laissent pas donné notre opinion
Car ils sont certain que l'on a pas raison
On sait très bien que l'on a pas leur maturité
Mais on peut avoir quelques idées
Laissez-nous nous exprimer
Vous verrez que parfois on est sensés
Si comme des adultes vous nous parliez
Vous seriez surpris des réponses que vous auriez
On est jeune mais la vie on l'a comprend
Même si on fait des gaffes de temps en temps
On apprend à chaque fois qu'on fait une erreur
Si on pouvait vous en parlez, en vous ouvrant notre cœur
Il y aurait moins de conflit de génération
Et on serait tous plus heureux de cette façon

 

*

Le bonheur parfait

J'aimerais avoir de l'amour plein mon cœur,
Ce serait pour moi le parfait bonheur.
J'aimerais savoir qu'il n'y a plus de méchanceté,
Dans le monde tout entier.
J'aimerais pouvoir visiter beaucoup de pays,
Je crois qu'après, je verrais que nous sommes bien ici.
J'aimerais avoir un meilleur vocabulaire,
Pour écrire des poèmes comme Voltaire.
J'aimerais de l'argent, donné,
Aux gens moins fortunés.
J'aimerais surtout arrêter de rêver,
A des choses que je ne peux réaliser.
J'aimerais surtout me contenter, de ce que Dieu m'a donné,
Et ne jamais oublier à tous les jours de le remercier.

*

Va de l'avant

Le bateau qui reste amarré
N'a guère de chances de naviguer.
Ça peut sembler très évident,
Beaucoup de gens l'oublient, pourtant.
Tu as peut-être dans ta vie
Des difficultés, des ennuis
Ou des problèmes épouvantables
Qui te paraissent insurmontables.
Et si tu prenais du recul
Face aux soucis qui s'accumulent ?
Si tu regardais l'horizon
Pour voguer vers la solution ?
On ne peut remonter le temps,
Changer ce qui s'est fait avant,
Mais l'avenir nous appartient.
Reprends la barre de ton destin.
Comme l'enfant qui veut marcher,
Tu vas peut-être trébucher.
Mais au moins tu auras osé, 
Mieux vaut essayer que regretter.

*

Ah ! Les enfants d'aujourd'hui.

Les enfants d'aujourd'hui y sont gâtés
Dans notre temps c'était pas comme ça j'peux le jurer
Toutes les bébelles qui sortent sur le marché
Leurs parents vont leurs acheter
Nous autres avec un yoyo pis un bolo
On pensait avoir gagné l'gros lot
Pis les p'tits gars y jouaient au hockey
Avec leur bottine pour patiner
Pis l'balai de ma mère leur servait de bâton
Avec un crotin de cheval pour la rondelle comme de raison
Pis les fruits qui aujourd'hui sont si bon pour la santé
Ben nous autres juste dans l'temps des fêtes qu'on pouvaient y goûter
Nos parents y avaient pas une cenne qui les adoraient
Ça fait qu'y nous donnaient c'qu'ils pouvaient
Pis y prenaient les enfants que Dieu leur envoyait
Y avait pas de pilule pour avoir ceux qui voulaient
Mais en masse du fun on avaient
Plus qu'eux autres avec leurs beaux jouets
Pis du bon air on pouvait respirer
Était pas toute polluée
C'est vrai qu'notre français il était tiré par les cheveux
Mais on s'comprenaient quoi que vous voulez de mieux ?

*

Ne rions pas des gens.

Beaucoup de personnes s'amusent à rire des gens
Ce qui à mon avis est très méchant
Certaines gens sont mal habillés
Vous leur dites et vous en rigoler
Ils sont déjà triste de ne pouvoir s'habiller mieux
Par manque d'argent, ces gens sont malheureux
Les humilier ce n'est pas bien
C'est faire du mal à son prochain
Une personne très laide vous voyez
C'est pas vous qui avec elle sympathisez
Vous vous moquez tout simplement
Ne pensant pas au mal, que ça lui fait en dedans
Vous voyez des gens qui ont de la difficulté à marcher
Cédez votre place dans l'autobus ou le métro,
est-ce trop vous demander?
La vie vous a gâté
Vous devriez les aider
Plutôt que de vous en moquer
Et remerciez Dieu de ce qu'Il vous a donné.

*

Une pensée d'encouragement...

On pourrait tous ensemble, envoyer une pensée d'encouragement
Pour tous ces gens qui dans le moment souffre tellement
Ceux qui ont une maladie qui les fait terriblement souffrir
Et qui savent que de cela, ils vont en mourir
Aux gens d'autres pays qui n'ont presque rien à manger
Qui voient leurs enfants sous-alimentés
Pour cette homme ou cette femme, qui ont un chagrin d'amour
Et qui sont certain que cela durera toujours
Pour ces jeunes gens qui ont beaucoup étudié
Mais qui malheureusement n'ont pu réussir leur année
Pour les personnes âgées, malades et seules dans un foyer
Qui n'ont personne pour les visiter
Pour vous qui dans le moment me lisez
Et êtes vous-même bien chagrinés
Des pensées d'encouragement 
Ne vous enlèveront pas votre mal en dedans
Mais je suis certaine que vous ressentirez
Que vous n'êtes plus seul pour tout supporter

 

 

 

 

Retour chez Maya

 

Graphiques de Au fin fond de nulle part

Site Meter