notzzz.gif (1039 octets)

 

Poème de Patrick remis à sa mère
quelques jours avant qu'elle ne décède d'un cancer.

 

Si tu savais !

 

Si tu savais...
La douleur de te voir partir
De te voir ainsi sans pouvoir rien faire, rien dire.

Si tu savais...
Tout ce que tu m'inspires
Tous ces beaux sourires
Quel bel ange tu fais.

Si tu savais...
Tout ce que les gens manquent de ne pas te connaître
Ils donneraient leur vie pour ne pas te perdre
Quelle compagne tu fais.

Si tu savais...
Le manque que tu vas laisser dans mon cœur d'enfant
Je t'aime tellement douce maman
Quelle belle maman, tu fais.

Douce maman, tu nous as demandé tout au long de ce voyage de ne pas pleurer
Tout ce que tu voulais, c'est de pouvoir enfin naviguer
Je crois que pour toi, c'est réussi
Et que ton bateau vogue  jusqu'au paradis.

Douce maman, transmets ta joie de vivre à nous, tes marins
Que ton courage nous submerge et ce, sans fin.
Que ton rire nous pousse à une vitesse incroyable
Pour que le vent te guide dans un pays formidable.

Douce maman, chaque capitaine a son étoile
Et, dans ton cas, la tienne est la plus brillante
Car avec toutes les tempêtes que tu as surmontées sans voile
Elle ne peut faire autrement qu'être étincelante.

Douce maman, tu dois maintenant partir
C’est maintenant ou jamais de te dire combien je t'aime
Mais cette fois, j'éprouve beaucoup de difficulté à cacher ma peine
Je vais continuer à te vivre à travers mes chansons et mes poèmes
N'oublie jamais que tu es une vedette à ma façon.
Je t'aime et t'aimerai toujours.

Ton petit moussaillon d'amour.

                                 ... Patrick

 

 



Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de «e-mails»