Trucs pour « Dépolluer » !
Les plantes d'intérieur
contre la pollution !

Nous savons tous que les arbres sont nécessaires
pour lutter contre la pollution.

Par contre, nous avons moins conscience
que les plantes vertes, dans nos appartements,
dépolluent aussi notre environnement proche.

Cependant, nous pouvons choisir les espèces de plantes
en fonction des pièces de la maison.

Les plantes sont capables d’absorber les produits toxiques,
et de restituer un air purifié.

Chaque pièce d’habitation contient des polluants différents.

Il est judicieux de choisir des plantes vertes
adaptées à chaque espace.

N'hésitez pas à mettre des plantes vertes chez vous.

Un intérieur avec des plantes
est beaucoup plus vivant,
et vous respirerez mieux.


Les plantes et leur utilité !


1- L'AZALÉE :


L'azalée vous protégera de l'ammoniac contenu dans vos produits d'entretien,
ainsi que du formaldéhyde et le xylène présents dans les parfums d'ambiance et les désodorisants.

Ces deux derniers ennemis peuvent également être combattus par la fougère d'intérieur.

2- LA FOUGÈRE:

La Fougère d'intérieur, par exemple, est particulièrement efficace pour absorber les émanations toxiques de formaldéhyde dégagées par les tapis.

Culture et entretien :

Les racines ne devront jamais être saturées en eau, la soucoupe ne doit pas être trop pleine.
On vaporisera régulièrement. L'arrosage espacé se fera de préférence avec une eau non calcaire.
Périodiquement, on peut nettoyer les feuilles à l'aide d'un linge humide.
Le rempotage pourra avoir lieu tous les 2 ans.
Préférez les pots en terre qui assurent un meilleur échange air-eau.

3- LA GERBERA:

La Gerbera est adaptée pour la cuisine. Cette plante lutte efficacement contre la pollution engendrée par les produits d’entretien, la fumée de cigarettes et les parfums d’ambiance.

Les températures estivales habituelles, de 18 à 22°C, conviennent très bien.

En hiver, conservez la plante aux environs de 15 à 16°C. Elle survivra à une baisse des températures jusqu'à 5°C, mais pas au-dessous.

Arrosage :

Le gerbera est très sensible à l'humidité résiduelle.
En été, arrosez régulièrement, mais sans excès. Laissez sécher le mélange en surface entre chaque arrosage.
En hiver, arrosez avec parcimonie, en laissant sécher le mélange sur presque sa totalité entre chaque apport.

4- LE FICUS elastica ou le caoutchouc :


Le caoutchouc est une des meilleures plantes dépolluantes.

Il absorbe une grande quantité de formaldéhyde qui est présent dans une grande partie de nos habitations, nos lieux de travail.

À noter qu'il y a énormément de formaldéhyde présent dans le bois de nos bureaux, des cloisons et des étagères.

Pour combattre ce gaz qui s’évapore doucement de nos bureaux, n’hésitez pas à placez un FICUS elastica au milieu de votre pièces.

Celui-ci luttera fortement contre ce gaz.

La culture du figuier caoutchouc est très facile, car c'est une plante assez robuste, mais elle est sensible aux variations environnementales.

Évitez de le déplacer et fournissez-lui des conditions de croissance stables.

Elle ne fleurit pas dans nos maisons.


5- LE FICUS benjamina ou « Figuier pleureur » :

Le figuier pleureur est une bonne plante dépolluante.

Il affrontera plusieurs gaz différents comme le formaldéhyde (dans nos bureaux, nos étagères), et le xylène.

Le FICUS benjamina se mesure contre ces deux gaz, sans problèmes. Il y a plusieurs traces de xylène dans l’encre de nos photocopieurs, de nos imprimantes, etc..

Évidemment, déposez un figuier pleureur dans une pièce où il y a des imprimantes et des photocopieurs.

Un classique que l'on rencontre très souvent à la maison.

Il ne pose guère de difficulté, du moment que vous le disposez dans un endroit lumineux, sans soleil direct.

Il appréciera également un apport d'engrais, au printemps et en été, ainsi qu'une brumisation de son feuillage les jours les plus chauds.

Pour les arrosages, pas d'excès surtout pendant la période hivernale.

Préférez une eau non calcaire.

Vous pouvez sortir votre arbre pendant la période estivale, de mi-mai à septembre.


6- LE SPATIPHYLLUM ou « Fleur de lune » :

Le Spathiphyllum, quant à lui, s’avère efficace dans la chambre à coucher.

La fleur de lune est une très bonne plante dépolluante.

Elle se frotte à plusieurs gaz comme le xylène, le formaldéhyde.

Placez dans un endroit demi ombragé. Évitez le soleil direct.

Température :mini 15°C.

Vérifiez l'humidité tous les jours. La terre ne doit pas se dessécher.

Engrais: Fertilisez 1 fois/mois.


7- LE DRACAENA marginata : « Le Dragonnier » :

Le dragonnier est une des excellentes plantes dépolluantes qui absorbe la plupart des gaz nocifs présents un peu partout.

Il lutte contre le trichloréthylène qui s’évapore des encres des imprimantes, des photocopieurs.

On peut noter quelque traces de se puissant solvant dans les colles et les peintures.

En plaçant un DRACAENA marginata dans votre pièce, il rendra une partie de l’air ambiant sain.

Arrosez environ deux fois par semaine en période estivale, et, en hiver, laissez sécher entre deux arrosages.

Evitez que les racines séjournent complètement dans l'eau, ce qui provoquerait la pourriture des racines.

Placez cette plante dans un endroit clair, mais sans soleil direct. Par contre, elle tolère aussi bien une forte luminosité qu'une pièce ombragée.

Durant l'été, ajoutez à votre eau d'arrosage un engrais liquide dilué selon les recommandations du fabricant. Répétez l'opération toutes les deux à trois semaines jusqu'en septembre.

Cette plante à besoin d'humidité, vaporisez le feuillage avec de l'eau tiède deux à trois fois par semaine, surtout en été.

8- LE DIEFFENBACHIA :

Le dieffenbachia est une plante dépolluante à moyenne effets, il lutte contre le formaldéhyde, le toluène, le xylène.

Attention, toutes les parties du dieffenbachia sont vénéneuses et toxiques pour l'homme et les animaux par un simple contact.

Tenir la plante hors de portée des enfants et des animaux domestiques et bien se laver les mains, dès qu'on le manipule.

Le dieffenbachia, très attirant avec son feuillage panaché, apprécie la chaleur et une humidité ambiante.

C'est une plante qui apprécie la lumière, sans soleil direct. Elle tolère également un peu d'ombre, mais, dans ce cas, les panachures sur le feuillage tendront à disparaître.


9- LE CHLOROPHYTUM ou la plante araignée :

Le Chlorophytum est une très bonne plante dépolluante résistant aux attaques de formaldéhyde (bureaux, mobilier en bois), de benzène, du monoxyde de carbone présent dans la fumée de cigarette, mais aussi dans plusieurs détergent. L'idéal est d'en avoir dans plusieurs pièces de la maison.

Cette plante supporte une lumière indirecte (fenêtre au nord), et même faible pour une courte période, mais elle sera plus vigoureuse et ses couleurs seront plus éclatantes sous une lumière vive sans soleil direct, surtout le soleil du midi, comme près d'une fenêtre orientée à l'ouest ou à l'est.

Elle apprécie un environnement humide et chaud.

Les températures normales d'une pièce (18-21ºC) lui conviennent, avec un minimum de 7ºC. Maintenez un bon taux d'humidité de l'air, surtout lorsque la température est plus élevée. En hiver, la température peut être un peu plus fraîche.

C'est une plante d'intérieur facile qui vit de nombreuses années. Elle est très tolérante et elle s'adapte à des conditions environnementales variées. Sa floraison discrète est régulière et fréquente.

Arrosez fréquemment et copieusement durant la période de croissance (mars à octobre), car cette plante absorbe rapidement l'eau du sol.

Néanmoins, il faut toujours laisser sécher le sol en surface entre les arrosages.

Pendant la période de repos, arrosez moins souvent, mais suffisamment pour humidifier le mélange.

Fertilisez à trois ou quatre reprises pendant la période de croissance avec un engrais pour plantes d'intérieur ou un engrais tout usage comme le 20-20-20. Cesser la fertilisation en hiver.

10- L’EPIPREMNUM:

L’EPIPREMNUM est une bonne plante dépolluante. Elle est grimpante en la fixant sur un tuteur.

Elle absorbe du benzène, du toluène et du monoxyde de carbone, tous présents dans la fumée de cigarette.

Mi-ombragée à ombragée, pas de soleil direct, de préférence dans un endroit plus frais en hiver, mais hivernage possible en pièce chauffée.

Soins :

Arroser modérément.

La plante ne supporte pas longtemps le desséchement de la motte, ni la stagnation des surplus d'arrosage. Apport d'engrais tous les 15 jours.

Bonne journée


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de «e-mails»