Lucille !

Patrick Norman (40 ans de métier)














Au bar des cheminots à deux pas du dépôt
Elle jeta son jonc sur un banc
Je m'approche d'elle, parle doucement
Elle me dit son nom en riant


Après plusieurs whisky elle me dit chéri
Pour moi vivre de rêves c'est fini
J'ai tant besoin de vivre, j'ai tant besoin de rire
La vie me le doit, ça commence aujourd'hui


Soudain dans le miroir il est apparu
Il avait l'air gauche et perdu
Il s'approche d'elle hésite et s'assoit
Fait comme s'il ne m'avait pas vu

Ses grosses mains tremblent il cherche un mouchoir
Je pense je vais mourir ce soir
Il ouvre sa chemise, son gros coeur se brise
Il dit des sanglots pleins la voix

T'as choisi l'bon temps pour partir Lucille
Quatre à nourrir, les labours à finir
Pas eu de chance, jamais de chance
Cette fois je vais en mourir
T'as choisi l'bon temps pour partir Lucille

Après qu'il fut parti on boit d'autres whisky
Elle l'a fait sentir si petit
On cherche une chambre non loin du bistro
On monte sans se dire un mot

C'est vrai qu'elle est belle nue devant moi
Mais mon coeur n'est plus avec moi
Je ne peux rien faire, je sens sa misère
Qui me hante et fait mal à la fois


T'as choisi l'bon temps pour partir Lucille
Quatre à nourrir, les labours à finir
Pas eu de chance, jamais de chance
Cette fois je vais en mourir
T'as choisi l'bon temps pour partir Lucille

T'as choisi l'bon temps pour partir Lucille
Quatre à nourrir, les labours à finir
Pas eu de chance, jamais de chance
Cette fois je vais en mourir
T'as choisi l'bon temps pour partir Lucille

 


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de e-mail