Le gant de toilette.



À la fin de la semaine, j'avais rendez-vous chez le gynéco pour une visite de routine.
Un matin, sa secrétaire me téléphona.
Elle était désolée, mais elle avait dû changer la date de mon rendez-vous.
Je devais me rendre au cabinet ce matin-là à 9h30.

Les enfants venaient à peine de partir à l'école.
Il était déjà 8h45 et il me fallait une bonne demi-heure pour me rendre chez le gynéco.
Je n'avais donc pas une minute à perdre.
Comme la plupart des femmes, je suis particulièrement vigilante côté hygiène,
surtout pour ce genre de rendez-vous.

Mais, cette fois là, je n'avais vraiment pas le temps
de faire une toilette minutieuse.

J'ai couru dans la salle de bains, enlevé mes pyjamas
et pris le gant de toilette qui était à côté du lavabo


pour le passer sous l'eau et me laver en vitesse afin d'être «présentable».
Puis, j'ai jeté le gant de toilette au linge sale.

J'ai enfilé mes habits et sauté dans la voiture pour me rendre à mon rendez-vous.
Juste le temps de passer par la salle d'attente et, déjà, c'était mon tour.

Comme d'habitude, je me suis installée sur la table d'examen,
le regard dans le vague, rêvant que j'étais ailleurs,
sur une plage des Caraïbes, par exemple!

Je fus un peu surprise de la réflexion du docteur qui me dit :
« Eh bien, dites donc, vous en avez fait des efforts ce matin! »


Je ne répondis rien.

Enfin, le rendez-vous prit fin et je rentrai chez moi.

La fin de la journée se passa normalement.
Les courses, le ménage et la cuisine, puis les enfants rentrèrent de l'école.

Vers 18h00, ma fille de 6 ans qui jouait dans la salle de bains
me demanda où était son gant de toilette, celui qu'elle avait laissé à côté du lavabo.

Je lui répondis que je l'avais mis au linge sale
et qu'elle pouvait en prendre un autre dans le placard.

Mais non, maman, c'est celui-là que je veux, me dit-elle!

À l'intérieur, j'y avais rangé toutes mes paillettes de brillant !

J'ai changé de gynécologue...





Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de e-mail