Que faire lors d'un
Tremblement de terre ?

Conseils de sécurité
lors d’un tremblement de terre !

EXTRAIT DE DOUG COPP,
un article sur le « TRIANGLE de la VIE ».

Mon nom est Doug Copp.
Je suis le chef des secouristes et le directeur de l’équipe de secours
de l’American Rescue Team International (ARTI),
l’équipe de secours la plus expérimentée au monde.

L'information dans cet article sauvera des vies lors d’un tremblement de terre.

J'ai rampé à l’intérieur de 875 bâtiments effondrés,
travaillé avec des équipes de secours de 60 pays,
fondé des équipes de secours dans plusieurs pays.
Je suis membre de plusieurs équipes de secours, et ce, dans différents pays.

J'ai été l’expert des Nations Unies
en matière de réduction de désastre pendant deux années.
J'ai travaillé à chaque grand désastre dans le monde depuis 1985,
excepté lors de désastres simultanés.

Le premier bâtiment dans lequel j'ai jamais rampé
était une école à Mexico pendant le tremblement de terre de 1985.
Chaque enfant était sous son bureau.
Chaque enfant a été écrasé jusqu’à l'épaisseur de leurs os.
Ils auraient pu survivre en se couchant à côté de leurs bureaux dans les allées.

C’était affreux et inutile, et je me suis demandé pourquoi
les enfants n'étaient pas dans les allées.
À ce moment-là, je ne savais pas qu’on avait dit aux enfants
de se cacher sous quelque chose.
Quand les bâtiments s'effondrent, le poids des plafonds tombant sur les objets ou les meubles écrase ces objets, laissant un espace ou un vide à côté d’eux.

Cet espace est ce que j'appelle : le « Triangle de la Vie ».

Plus l'objet est grand, plus il est fort, et moins il deviendra compact.

Moins l'objet devient compact, plus l’espace vide est grand,
et plus il y a de probabilité que la personne qui emploie cet espace vide ne soit pas blessée.

La prochaine fois que vous observerez les bâtiments s’effondrer à la télévision,
comptez les « triangles » qui se sont formés. Ils sont partout.


Voici les conseils à se rappeler !

1- Ne pas se cacher sous des objets :

La plupart des gens qui se placent en position de « canard et couverture »
quand les bâtiments s’effondrent se font écrasés mortellement.

Les gens qui se placent sous des objets,
comme des bureaux ou des voitures sont également écrasés.

2- Position fœtale :

Les chats, les chiens et les bébés
se courbent souvent naturellement en position fœtale.
Vous devriez le faire aussi lors d’un tremblement de terre.
C'est un instinct normal de survie.
Vous pouvez survivre dans un petit espace vide.

Placez-vous à côté d'un objet, à côté d'un sofa,
à côté d'un grand objet qui se comprimera légèrement,
mais laissera un espace vide à côté de lui.

Si un tremblement de terre se produit
et que vous ne pouvez pas vous échapper facilement
en sortant par la porte ou la fenêtre,
couchez-vous en position fœtale à côté d'un sofa ou d’une chaise longue.

3- Les bâtiments :

Les bâtiments en bois sont le type de construction
le plus sûr à y être à l’intérieur pendant un tremblement de terre.
Le bois est flexible et se déplace avec la force du tremblement de terre.
Si le bâtiment en bois s'effondre, de grands espaces vides de survie sont créés.
De plus, le bâtiment en bois est moins concentré en poids écrasant.
Les bâtiments de brique se briseront en différentes briques.
Les briques causeront beaucoup de blessures,
mais les corps seront moins écrasés qu’avec les dalles de béton.

4- Au lit :

Si vous êtes au lit pendant la nuit et qu’un tremblement de terre se produit,
laissez-vous tomber simplement du lit.
Un vide sécuritaire se produira autour du lit.

Les hôtels pourraient réaliser un plus grand taux de survie lors des tremblements de terre,
simplement en indiquant au dos de la porte de chaque pièce
de se coucher sur le plancher, à côté du lit.

5- Cadre de porte:

La plupart des gens sont tués lorsqu’ils se placent dans l’encadrement d’une porte,
quand les bâtiments s'effondrent.

Comment ?
Si vous vous tenez sous l’embrasure de la porte
et que le montant de la porte tombe vers l’avant ou vers l'arrière,
vous serez écrasés par le plafond.

Si le montant de la porte tombe sur le côté,
vous serez coupés en deux par l’encadrement de la porte.
Dans l'un ou l'autre des cas, vous serez tué !


6- Escalier :

N'allez jamais dans les escaliers.

Les escaliers ont un différent « moment de fréquence ».
Ils se balancent séparément de la partie principale du bâtiment.
Les escaliers et le reste du bâtiment se frappent sans interruption
jusqu'à ce que la défaillance de structure des escaliers ait lieu.

Les personnes qui prennent les escaliers, avant qu'elles ne s’écroulent,
sont coupées par les marches de l’escalier ou terriblement mutilées.
Même si le bâtiment ne s’effondre pas, tenez-vous éloignés des escaliers.

Les escaliers sont une partie du bâtiment qui sera vraisemblablement endommagée.
Même si les escaliers ne sont pas effondrées durant le tremblement de terre,
ils peuvent s'effondrer plus tard une fois surchargés par les personnes en fuite.

Les escaliers devraient toujours être examinés pour assurer la sécurité,
même lorsque le reste du bâtiment n'est pas endommagé.


7- Les bâtiments:

Approchez-vous des murs externes des bâtiments, ou à l'extérieur d’eux si possible.
Il est bien mieux d’être près de l'extérieur du bâtiment qu’à l'intérieur.
Plus vous êtes éloignés de l’intérieur d’un bâtiment,
plus il y a de probabilité que votre sortie de secours sera bloquée.

8- Voitures :

Les gens à l'intérieur de leurs véhicules sont écrasés quand les routes au-dessus
tombent lors d’un tremblement de terre et écrasent leurs véhicules.
C’est ce qui s'est produit avec les dalles de ciment qui sont tombées entre les ponts de l'autoroute de Nimitz.
Les victimes du tremblement de terre de San Francisco
sont toutes restées à l'intérieur de leurs véhicules et elles ont toutes été tuées.
Les gens auraient pu facilement survivre en sortant et en s’assoyant ou s’étendant à côté de leurs véhicules.
Toutes les voitures écrasées avaient des espaces vides de 3 pieds de hauteur à côté d’elles,
à l'exception des voitures sur lesquelles des colonnes étaient tombées.

9- Journaux, papiers :

J'ai découvert, tout en rampant à l'intérieur des bureaux de journaux et d’autres bureaux effondrés, dans lesquels il y a beaucoup de papier ou de journaux empilés,
que le papier ne se compacte pas.
De grands espaces vides entourent les piles de papier.

Passez le mot et sauvez la vie de quelqu’un.

Le monde entier éprouve des catastrophes naturelles.

Ainsi, soyez préparés !


BONNE JOURNÉE


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de «e-mails»