Questions et réponses
concernant les chats !


On se pose souvent ces questions !

Pourquoi mon chat urine partout ?

Combien de temps ça prend à une chatte pour avoir des bébés ?

Etc., etc., etc...

Voilà quelques réponses à ces questions !



1- Le goût des chats :

Les chats différencient moins bien les goûts que les humains.

Les chercheurs ont découvert que les chats distinguent le salé et l’amer,
mais qu'ils sont peu sensibles au goût sucré.

Cela ne veut pas dire que votre chat ne soit pas attiré par le sucré.

La preuve : il léchera une flaque d’antigel qui peut le conduire à la mort,
simplement parce que ce produit toxique est sucré.

En revanche, les chats perçoivent les odeurs beaucoup mieux que nous.


2- La propreté :

Dès le plus jeune âge, le chaton enterre ses selles.

Pourquoi ? Que ce soit dans un sol sablonneux ou dans un bac à litière,
le chat enterre ses besoins instinctivement.

En fait, il semblerait que ce geste soit une protection contre ses ennemis.

Le fait d’enterrer ses excréments évite d’informer les adversaires de sa présence.

Seuls les mâles laissent occasionnellement leurs excréments à l’air libre
afin de justement signifier leur présence.

De cette façon, ils démontrent que ce territoire leur appartient.

Par contre, dans la maison, le fait de faire ses besoins à l’extérieur du bac à litière
a une autre signification.

En général, ce geste est un signe de protestation,
soit contre un bac à litière trop plein, soit contre un changement de place du bac.
Il n’est donc pas en accord avec son nouvel emplacement.

Il peut aussi être en désaccord avec des changements dans sa vie,
comme un déménagement, lorsqu'il est enfermé dans un endroit clos,
ou tout simplement parce que la solitude lui est difficile.

Il peut aussi s’agir d’un acte de marquage à la suite de l’arrivée d’un nouveau chat.
Le chat déjà sur place lui signifie qu’il est le maître des lieux.

En général, le marquage diminue avec le temps,
mais la castration sera plus efficace et plus rapide.

Si vous avez plusieurs chats à la maison, ayez soin d’avoir : « Un bac par chat ».

Si vous n’avez pas assez de place pour placer « Un bac par chat »,
c’est que vous avez définitivement trop de chats !

3- Les chats retombent toujours sur leurs pattes :

S’il retombe toujours sur ses pattes, il ne survit pas toujours à une chute.

Son sens de l’équilibre lui permet, dans un réflexe vital
de sauvegarder sa tête en la redressant rapidement,
de permettre au corps de suivre le mouvement.

Pour qu’un chat retombe sur ses pattes, la hauteur doit être supérieure à 1 m 50.

Et, pour qu’il n’en subisse aucune blessure,
cette même hauteur ne doit pas dépasser celle d’un étage.

S’il est vrai que le chat est bien doué d’un talent d’acrobate,
il est également reconnu que la première cause de mortalité des chats de famille
est la chute d'un balcon.


4- Un chat qui ronronne :

Cela veut dire qu'il est toujours heureux.

Vrai et Faux...

Si un ronronnement est indéniablement le signe de bonheur de votre félin,
ce petit « moteur » a également une autre fonction bien spécifique.

Il permet à votre chat de trouver l’apaisement
en cas de douleur ou de peur intense, en créant des vibrations « calmantes ».


5- Le chat saura toujours se débrouiller seul :

FAUX.

Les personnes qui abandonnent un chat dans la nature
se persuadent qu’il saura se nourrir et s’abriter.

Encore une fausse croyance.

Le chat est, et reste un prédateur toute sa vie, mais ses instincts
et surtout son efficacité de chasseur peuvent considérablement
s’émousser dans la vie tranquille d’un chat domestique.

L’animal a souvent peu de réserves et il lui est bien difficile de trouver
les 15 à 20 souris, moineaux ou autres mulots quotidiens,
pour subvenir à ses besoins.

Sans oublier que, sur le plan psychologique,
la rupture provoquée par l’abandon de ceux qui étaient sa famille,
peut gravement altérer sa capacité de survie.


6- Le chat adore le poisson :

D’où vient l’idée reçue que le chat aime le poisson ?

C’est un mystère !

Animal du désert, déifié par les Égyptiens qui se nourrissaient de leurs pêches,
le mythe du chat mangeur de poissons viendrait peut-être de là.

Il ne faut pas oublier que les chats détestent l'eau !

Les préférences alimentaires des chats sont plus liées à l’odeur qu’au goût.

Et certains chats n’apprécient pas toujours la senteur iodée du poisson.

Sans oublier que, nourrir un chat exclusivement avec du poisson,
entraîne une carence alimentaire,
notamment en vitamine B1, qui sert à la force musculaire.


7- Le chat avale de l’herbe pour se purger :

Si votre chat mâchouille un brin d’herbe, ce serait juste par plaisir.

Aucun spécialiste n’a pu prouver que cette pratique
lui servait à régurgiter les poils qu’il avale en se léchant.


8- Le chat urine dans la maison par vengeance :

Faux
.

Généralement, les chats procèdent à des marquages urinaires
pour délimiter leur territoire.

Ils ne procèdent à ce marquage dans la maison qu’en situation de stress.

Un chat calme n’en éprouve pas le besoin.

Les raisons de ce stress peuvent être liées à des situations
comme les déménagements, l’arrivée d’un enfant ou d’un autre animal.


9- Les chiens et chats ne s’entendent pas :

Un manque de communication serait à l’origine de cette haine inter-espèces.

Certains signaux, comme les postures et les mimiques souvent identiques,
expriment des états et des émotions contraires,
et sont des sources de malentendus !

Gare à Médor se méprenant sur les intentions de Minette
qui balance sa queue dressée de droite à gauche.

Pour le chien, pareil mouvement annoncerait sa franche sympathie.

Pour un chat, il indique simplement son agacement, voire son hostilité.

Seule une familiarisation précoce de ces codes de comportement
peuvent aider le chiot et le chaton à cohabiter.


10- Reproduction, gestation, mise bas :

Les chats peuvent se reproduire généralement à partir de neuf mois.
On a cependant vu des chattes mettre bas à l'âge de sept mois.

La femelle connaît de nombreuses périodes de chaleur,
généralement situées du printemps à l'automne.

Durant celles-ci, les chattes adoptent un comportement hyperactif
et passablement désagréable pour leurs propriétaires :
recherche de caresses, frottements, roulades sur le sol, miaulements stridents,
le tout pour signaler leur état aux mâles qui seraient aux alentours.

Les mâles, quant à eux, marquent leur territoire en émettant des jets d'urine très odorants.

S'ils ont la possibilité de sortir, ils se battent souvent avec d'autres mâles,
s'amaigrissent et se négligent, ce qui multiplie les risques de maladies
et de contaminations en tous genres, comme coryza, leucose, FIV, etc.

En considération de tous ces éléments, la stérilisation précoce est conseillée,
si le maître n'envisage pas la venue d'une portée.

Il est à noter que, lorsque les mâles sont à même
de pouvoir s'accoupler avec la femelle, il faut que cette dernière les accepte.

Lors de l'accouplement, le mâle monte sur le dos de la femelle et lui mord la peau du cou.

Sur la fin, la femelle a tendance à gémir et à s'énerver,
car le pénis du chat possède de petites épines orientées vers l’arrière
et qui raclent les parois du vagin de la femelle.

Cette stimulation du vagin est nécessaire pour déclencher l’ovulation chez la chatte.

À chaque pénétration, la chatte émettra un nouvel ovule,
ce qui explique que les chatons d'une même portée peuvent être de pères différents.

La gestation dure environ 60 jours et une portée compte en moyenne 4 chatons.

Durant la gestation, la chatte a tendance à rechercher de l'affection.

Il est conseillé de caresser délicatement et fréquemment
le ventre de la femelle pour habituer les petits au toucher humain.

À sept semaines, elle commencera à chercher un endroit calme et convenable pour accoucher,
comme un placard, une boîte en carton, etc.

À l'approche de mettre bas, entre 61 et 70 jours après la conception,
la chatte s'agite, et il est important que son maître soit près d'elle pour la soutenir.

Environ 20 minutes après le début des contractions, la chatte met bas son premier chaton.
Selon le cas, soit les autres suivront rapidement, soit ils mettront plusieurs heures pour sortir.
Le temps de mettre bas peut aller jusqu'à 24 heures.

Le chaton cherche tout de suite à téter, et ce, à toutes les 20 minutes environ.
Il est nécessaire de manipuler les petits tous les jours dès la naissance,
afin que ceux-ci soient acclimatés à l'humain,
mais p
as plus de cinq minutes chaque fois.




BONNE JOURNÉE!


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es)
avec votre logiciel de «e-mails»