music.gif (962 octets)music.gif (962 octets)

Comme je l'ai aimée !


dsg52bul.gif (1053 octets) dsg52bul.gif (1053 octets) dsg52bul.gif (1053 octets) dsg52bul.gif (1053 octets)

Ce jour-là, un pasteur célébrait les funérailles d'une femme de 50 ans.
Soudain, l'époux de cette femme se mit à crier "Oh, oh, oh, comme
je l'ai aimée!"  Son gémissement éploré interrompit le digne
silence de la cérémonie. Les membres de la famille et les amis,
debout autour du cercueil, prirent un air embarrassé et surpris.
Les enfants de l'homme eurent honte et essayèrent de le faire taire:
"Ça va aller, papa; nous comprenons. Chut..."

Le vieil homme regardait fixement le cercueil
descendre lentement dans la terre"
Le pasteur continua. Lorsqu'il eut terminé,
il invita la famille à jeter une poignée de terre sur la tombe;
tous les membres de la famille, s'exécutèrent, sauf l'époux. 
" Oh, comme je l'ai aimée ! "

Sa fille et ses deux fils essayèrent à nouveau de le maîtriser,
mais il continuait: "Je l'ai aimée ! "

Peu après, avant de quitter les lieux, l'homme refusa obstinément
de partir. Le pasteur s'approcha. " Je sais ce que vous ressentez,
mais il est l'heure de partir. Nous devons tous partir et
continuer à vivre. "

"Oh, comme je l'ai aimée !" répéta l'homme d'une voix misérable.
Vous ne comprenez pas, dit-il au pasteur,
j'ai failli lui dire une fois."

                                          auteur : Hanoch McCarty

 

La plus grande faiblesse
de la plupart des êtres humains,
c'est qu'ils hésitent à dire aux autres
combien ils les aiment
pendant que ceux-ci sont encore vivants.


dsg52hr.gif (3994 octets)

Clique ici pour envoyer cette carte par émail !