music.gif (962 octets)music.gif (962 octets)

 

 

Guy, même à 60 ans, se rappelle...


Les mains de son père.


Mon père, pour moi, était le plus fort et, avec ses mains si puissantes,
jamais il n'a osé me prendre dans ses bras, il disait avoir une peur bleue
de me serrer trop fort et pire encore, de me laisser tomber par terre
par sa gaucherie et pourtant.....

Mon père avait les mains rudes, gerçées par le travail et jamais,
il n'a osé me caresser car pour sa défense, il disait avoir les mains
trop rugueuses pour toucher la peau d'un enfant et pourtant.....

Mon père avait les mains larges et épaisses mais jamais, il ne s'est permis
de frapper avec car les pleurs d'un enfant le faisaient trop souffrir et pourtant.....

Mon père, de ses mains, a trimé dur pour m'habiller, me nourrir et me loger
car il avait un grand respect de la vie.

Un certain Noël, que je croyais triste et sans éclat, quelle ne fut pas
ma surprise de voir les mains de mon père.

Il s'est approché de moi,
m'a pris dans ses bras et m'a serré très fort contre lui.
Il m'a caressé les cheveux et d'une voix tremblante, il m'a dit :
Je t'aime !

Quelques temps plus tard, dans la souffrance et dans la peine,
il nous a quittés pour son dernier voyage !

Alors, mes amis (es),
regardez vos mains
et
sans attendre au dernier voyage
OSEZ !
comme mon père a osé !

 


 

Du site Chez Maya
Les cartes virtuelles

Clique ici pour envoyer cette page par émail !

<bgsound src="1256.mid" loop= ”1 ”>

 

 

Site Meter