Lorsqu'on est seul,
on peut toujours danser !

Le bateau de croisière était bondé...

Devant moi marchait
une vieille dame frêle et voûtée...

L'interphone du bateau fit alors jouer une vieille chanson d'Aznavour...

La dame, ignorant que je me trouvais derrière elle,
esquissa un pas de danse rapide et gracieux.

Lorsqu'elle arriva devant la porte de la salle à manger,
elle retrouva sa dignité et entra d'un pas sobre.

Beaucoup de jeunes croient que les gens d'un certain âge
ont fini d'aimer, de danser ou de rêver...

Ils les voient tels que l'âge les a rendus,
camouflés derrière les rides, les kilos en trop et les cheveux gris.

Personne ne se douterait de la jeune fille maigrelette qui se languissait
de connaître l'amour, de la jeune fille enjouée et espiègle qu'elle était.

Nous sommes tous comme cette dame en qui la musique trouve encore un écho.

Notre corps montre notre côté adulte mais il est toujours habité par
l'enfance rieuse, par l'adolescence timide, par la jeunesse rêveuse.

La musique nous fait encore vibrer.

Et lorsque nous sommes seuls, nous dansons...

 

BONNE JOURNÉE!


Clique ici pour envoyer cette carte par émail !