Pour mon chien Victor
Lettre à vous!

 
Cher Victor,
 
Je sais que vous ne pouvez pas lire, mais j'espère un jour que quelqu'un pourra s'asseoir avec vous et pourra vous lire cette lettre. Vous avez apporté tant d'amour et de bonheur à notre famille. Vous avez été notre animal de compagnie pendant plus d'un an maintenant et nous ne regrettons pas le jour où nous vous avons acheté dans une vente de garage.

Ce n'est pas souvent que les gens se procurent leurs animaux de compagnie dans une vente de garage. Plusieurs éléments nous ont décidés à vous prendre avec nous. Le plus important… ils vous donnaient gratuitement . Cela aide toujours !...
 
Nous avons décidé de garder le nom que vous aviez, puisque vous étiez habitué à lui. Notre relation a tout de même bien débuté. Vous avez été assis entre mes deux fils pendant les deux heures pour arriver à la maison. Et vous avez léché leurs visages constamment. Aussi, les gens qui vous ont donné doivent avoir oublié de nous informer que vous aviez un estomac faible. Nous avons compris cela quand vous avez dégueulé sur le siège arrière pour la 3e fois de suite.
 
De toute façon, vous avez été un très bon chien. À la différence du dernier chien que nous avons eu (seulement deux jours...) vous ne mâchez pas la télécommande de la télévision (ce qui est une grave offense pour tous les membres de la famille) et vous ne mordillez pas nos souliers. Ne vous gonflez pas la tête tout de suite car vous n’êtes pas parfait.
 
Vous voyez, Victor, nous avons toujours eu une arrière-cour (un petit jardin). Ce n'était pas parfait, mais c’était quand même d'un beau vert gazon. Grâce à vous, c'est maintenant une série de petits trous assez mignons mais aussi assez profonds. Vous aimez creuser des trous, n'est-ce pas ? Je me demande souvent pourquoi vous ne pourriez pas être satisfait d’un seul trou pour effectuer vos petits besoins. Je serais bien heureux de vous donner un petit coin de la cour pour vous retrancher secrètement.
 
Si nous désirions une piscine,Victor,votre creusage ne nous déplairait pas mais voyez-vous Victor, nous n’avons pas planifié de piscine avant plusieurs années.
 
L'autre chose qui me dérange, ce sont les petites promenades de santé que nous prenons ensemble. Je n’aime pas courir quand je prends une marche. Vous tirez toujours sur la laisse. Vous ne comprenez pas que si vous vous calmiez et que vous marchiez plus lentement, la laisse ne vous étranglerait pas jusqu’à ce que vos yeux sortent de leurs orbites et que votre langue pende sur le trottoir.
Je me rends compte aussi que vous aimez ça faire pipi. Ce qui m’irrite, c’est que vous devez faire pipi sur tous les poteaux que vous rencontrez. Même distancés de 2 pieds, vous devez vous arrêter ! Vous sentez le poteau de longues minutes et après vous laissez aller votre pipi. Votre urine ne s’arrête donc jamais ?
 
Je préférerais que vous éliminiez toute votre urine à un seul endroit et même si je devais attendre 15 minutes pour que se vide votre vessie.
 
Mais en considérant tout, vous êtes un bon chien.
 
Une dernière petite faveur, Victor : la prochaine fois que ma femme et moi sommes seuls et que je l’appelle en disant " Bébé pourquoi tu ne viens pas t’asseoir avec moi ? ", faites-moi une faveur Victor, ne bondissez pas sur le sofa pour venir me coller et me becqueter ! Je l’apprécierais beaucoup.
J'espère que vous avez saisi le contexte de mon message, Victor !

                    Votre copain,

                          Marcel

                       

Tu parles...
Tu parles si j'ai compris !
Ça vas-tu être plate en maudit rester ici !

 

Envoyez cette page à TOUS vos amis via votre logiciel de courriel!