22/02/01

Un boxer, race qui nous était inconnue,

Plus le rêve de mon frère

Qui nous amena,cinq ans passés,

Ce chiot maladroit

Qui semblait avoir de trop grandes pattes...

Mon frère le paya,

Mais toute la famille l'adopta.

Des chiens,

Nos parents avaient parfois dédain;

Mais ce coquin

Se retrouvait dans leur lit le matin.

Whisky, nom choisi par mon frère

Et critiqué par mon père,

Est la mascotte du village:

Partout, on lui rend hommage.

C'est un animal extraordinaire.

whisky.jpg (10908 octets)

À l'heure où j'écris ce texte,

Whisky manque à l'appel depuis presque deux semaines.

Il a succombé à l'appel de la nature

Et a suivi la chienne du voisin.

La belle a été retrouvée

Mais le beau, où est-il passé ?

On cherche, on appelle, on courrielle,

On questionne on dépense et on peine...

Les prochains jours m'amèneront

Des réponses et une conclusion

Qui sera, je l'espère de tout cœur, heureuse...

En attendant, j'attends, je prie,

Je pleure et j'enquête...

Je sais bien

Que ceux qui n'aiment pas trop les chiens

Ou qui ont de plus gros chagrins

Ne comprendront pas notre triste destin...

Mais, ma famille, elle, elle le sait bien

Que Whisky, c'est plus qu'un chien...

J'attends donc pour écrire la fin…

13/03/01

Je reprends mon texte…avec tristesse...

Depuis maintenant un mois

Whisky n'est toujours pas revenu.

Le reverrons-nous un jour?

J'en doute de plus en plus...

Nous cherchons encore...avec moins d'espoir...

C'est terrible de penser que quelqu'un l'a volé...

23/04/01

Tout est désormais fini:

On vient de retrouver notre Whisky.

Un ami de la famille nous a appelés.

On l'a trouvé dans un sac, sur le bord du ch'min,

Mort,tué par des salauds: cruauté inutile...

La seule consolation:

son tourment est fini, ainsi que le nôtre.

Il a souffert; on a pu le constater;

C'est comme s'il s'est laissé mourir

Loin de sa famille.

Je sais qu'il y a des choses plus terribles,

Mais ma famille et moi avons pleuré

En maudissant le destin.

Un jour, peut-être découvrirons-nous les coupables

Mais ça ne ramènera pas notre Whisky.

Il y a un proverbe qui dit que l'on peut déterminer

Ce que contient le cœur d'une personne

Par sa façon dont il traite les animaux:

Whisky était meilleur que ceux qui l'ont malmené...

La loi du retour existe; tout est rendu...

Tout est fini...Adieu Whisky !

Nous ne t'oublierons jamais...

On t'aimait; tu le savais.

Tu nous aimais; on le ressentait.

Tu nous a comblés de tes attentions canines

Et, de notre côté, jamais on ne t'a abandonné:

Tu as toujours été dans nos pensées

et tu le seras toujours...

 

Au moins maintenant, on sait où tu es :

Au paradis des chiens...

Nadine F.

_______________________

Site Meter