Les avantages de l’activité physique

Les avantages de bouger

L’activité physique comporte plusieurs bienfaits, démontrés par certaines études, qui jouent autant sur la santé que sur le bien-être. En opposition, l’inactivité, soit la sédentarité, comporte des risques de maladie plus grands et diminue l’espérance de vie. Voici une liste de bénéfices associés à l’activité physique.

Bénéfices de l’activité physique

Santé physique

  • renforce le cœur et les poumons,
  • augmente le niveau d’énergie quotidienne,
  • aide à maintenir ou atteindre un poids santé,
  • maintient ou améliore la masse maigre, la flexibilité et la force musculaire,
  • réduit la pression artérielle au repos (hypertension),
  • retarde le déclin des fonctions cognitives (cerveau),
  • améliore la posture et l’équilibre,
  • réduit les mots de dos.

Santé psychologique

  • réduit le stress,
  • augmente le sentiment de mieux-être,
  • améliore la qualité du sommeil,
  • réduit l’anxiété,
  • réduit les risques de dépression,
  • améliore l’image et l’estime de soi,
  • accroît la socialisation.

Santé préventive (maladies et espérance de vie)

  • Réduction du risque d’être atteint de :
    • la maladie coronarienne,
    • l’ostéoporose,
    • l’hypertension,
    • l’obésité.
  • Réduit le risque de la maladie coronarienne par :
    • des altérations favorables de la cascade thrombolytique (moins de risque de formation de caillots),
    • l’augmentation du HDL-cholestérol (le bon) et baisse du LDL-cholestérol (le mauvais),
    • la baisse des triglycérides sanguins,
    • l’augmentation de la sensibilité à l’insuline,
    • la baisse des pressions artérielles systolique et diastolique,
    • la baisse du pourcentage de graisse,
    • la baisse de l’adiposité abdominale,
    • la capacité aérobie améliorée,
    • la diminution du besoin en oxygène du cœur.
  • Réduit les risques de décès causés par :
    • une maladie coronarienne,
    • le cancer du colon,
    • le cancer du sein,
    • le diabète de type II,
    • les attaques cérébrovasculaires.

Chez les enfants

  • optimise la croissance et le développement,
  • améliore le rendement scolaire, la facilité d’apprentissage et le développement des aptitudes,
  • améliore la concentration,
  • améliore la mémoire.

Chez les personnes âgées

  • diminue la perte osseuse associée à l’ostéoporose,
  • réduit les risques de la maladie d’Alzheimer,
  • réduit les risques de chute (en conservant la force musculaire, l’équilibre, la souplesse et la coordination).

Risques de l’inactivité

  • risque de décès prématuré,
  • augmentation des risques de maladies chroniques
    • maladie cardiaque,
    • accident cérébrovasculaire,
    • obésité,
    • dépression,
    • tension artérielle élevée,
    • cancer du colon,
    • diabète de type II,
    • ostéoporose
    • invalidité.