Paradis d’enfance



Je me souviens papa
Des oursons de neige en été
Qui parcouraient le ciel, par un soir de mai
Je voulais être hôtesse de l’air
Pour te rapporter des bouts de nuages
Dans une grande enveloppe dorée

Je me souviens maman avoir déjà pensé
Qu’un jour je pourrais  nager
Dans cette forêt à l’aspect ouaté
Et qu’un bout de ciel j'irais toucher
Me fondant dans ce monde parfaitement bricolé

Je me souviens des odeurs
De ta bonne cuisine
Ceux-ci me sont restés
Mais ça, je ne l’ai pas rêvé

Je me surprends aujourd’hui
À t’entendre par ma voix
Lorsque je parle à mes enfants
On dirait bien que c’est toi
Une odeur, un son, une image
Pour me transporter et me rappeler
Quelques doux moments…

Un fabuleux voyage
Au cœur de l’innocence
De ma tendre enfance

T’ais-je fait voyager ?
T'ais-je fait à ton tour rêver ?
C'était l’bon temps quand j’y pense…

Auteur du Québec
Stéphanie Desrosiers

 


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de «e-mails»







 

 

<bgsound src="womanspring.mid" loop= ”1 ”>