Il y a des jours où j'aimerais être une hirondelle
pour pouvoir ouvrir grand et battre des ailes,
pour m'envoler dans le ciel,
et trouver la vie encore plus belle.

Mais, vu que je suis un humain,
je dois vivre et penser au lendemain,
prendre ma vie en main
pour tracer, jour après jour, mon chemin.


Parfois, j'aimerais être une gazelle
pour pouvoir jouer à la marelle,
passer mes journées à sauter de tous bords tous cotés
et, quand je suis fatigué, me reposer et ne penser à rien.

Mais, vu que je suis humain,
je dois vivre et penser au lendemain,
me battre jour après jour pour prouver mon amour
à tous ceux qui m'entourent, dans la vie de tous les jours.


Quelquefois, être une taupe serait drôle,
ne rien faire et ne penser à rien serait mon rôle,
dormir et toujours dormir, sans me faire de soucis
de ce qui se passe dans le monde entier.

Mais, vu que je suis humain,
je dois vivre et penser au lendemain.
Je dois travailler très fort
pour emmener quelque chose à manger sous mon toit,
pour ne pas oublier mes enfants tant aimés,
pour qu'ils puissent profiter de l'amour, de l'affection
que je peux leur donner.


Et aussi, quelquefois, être un petit chien,
un petit chien chez des gens âgés.
Là, je saurais très bien
passer mes journées à me faire cajoler,
jouer pour m'évader
dans un lit douillet, me reposer,
me faire servir sans jamais parler,
japper, japper très fort
pour prévenir l'arrivée de mauvais étrangers
et, par la suite, me faire récompenser.

Mais, vu que je suis humain,
je dois vivre et penser au lendemain.


texte de : marie-josée

 

 

Pour envoyer cette page par courriel.