Petit vieux, petite vieille !

 

Lorsque je serai vieux, que tu seras vieille
Lorsque que tes cheveux blonds seront des cheveux blancs
Nous reviendrons tous deux nous asseoir sous la treille
Tout comme au temps d'avant quand nous étions amants
Et nous serons tous deux, petit vieux, petite vieille
À parler du bon temps, du temps de nos vingt ans.

Lorsque je serai vieille et toi tu seras vieux
Et que, les yeux brillants, nous nous regarderons
Sur le banc familier, au coucher du soleil
Nous reviendrons ensemble nous aimer comme avant
Et nous serons tous deux, petit vieux, petite vieille
À parler du bon temps, du temps de nos enfants.

Lorsque je serai vieux et que tu seras vieille
Et que le poids des ans aura ridé nos fronts
Combien de fois jadis, ai-je pu te dire : "Je t'aime"
Alors, avec grand soin, nous les recompterons.

Et nous serons tous deux, petit vieux, petite vieille
Réchauffant nos deux coeurs au soleil du printemps.

C'est vrai, je serai vieux
C'est vrai, je serai vieille

Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens
Mais jusqu'au dernier jour, petit vieux, petite vieille
Bercés par notre amour, on se tiendra la main.

Car on s'aime aujourd'hui, petit vieux, petite vieille
Mais on s'aime aujourd'hui encore moins que demain !
 

Texte de Rosemonde Gérard 1871-1933




Partagez cette page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de «e-mails»